+ de Brèves

  Brèves

  défiler les infos cyclisme  défiler les infos cyclisme
Fizik
Site de l'année 2014
Eurosport Classique
Tennis Actu
Olic à la prod

Divers

L'UCI nie la "perquisition" faite chez Astana

Par Renaud Breban - Publiée le 26/04/2012 à 10:06


L'Union Cycliste Internationale a voulu refusé le terme de "perquisition" utilisé par les médias concernant l'évènement qui a eu lieu dans les chambres de l'équipe Astana Pro Team avant le prologue du Tour de Romandie. Elle avance qu'après la campagne des classiques ardennaises, la formation kazakhe était sous contrôle après les victoires d'Enrico Gasparotto et de Maxim Iglinskiy sur l'Amstel Gold Race et Liège Bastogne Liège.

"Il est vrai que, ce mardi, juste avant le prologue du Tour de Romandie, trois personnes spécialisées dans la lutte contre le dopage et accréditées par l'UCI ont visité Astana, entre autres. Le principal but de cette visite était de faire un contrôle du passeport biologique, rien de plus", explique le porte-parole de l'UCI Enrico Carpani auprès de Vélonation. "Le personnel de notre instance internationale n'est censé faire que des contrôles antidopages. Ils n'ont pas le droit de faire des perquisitions ou des recherches, car ce n'est pas leur travail", conclut-il.

Photo : Sirotti

REGARDEZ LE MEILLEUR DU CYCLISME SUR EUROSPORT PLAYER

CLIQUEZ ICI !


 

Velo Identity Eurosport Classique Velo-Manager Site de l'année 2014

 

Vos Commentaires

Aucun commentaire n'a été déposé.
Soyez le(la) premier(première) à commenter cet article !

 

 

Réagissez à cet article

Pour pouvoir réagir à cet article, vous devez vous identifier ou créer votre compte utilisateur. Il s'agit du même compte que vous utilisez pour le forum.

 

Je m'identifie

*

*

 

Je créé mon compte

Pour créer votre compte utilisateur que vous pourrez utiliser partout sur le site, merci de vous rendre sur le formulaire d'inscription du forum en cliquant ici

Pour poster un commentaire, il vous suffira de fermer la fenêtre ou l'onglet qui va s'ouvrir puis de recharger cette page.